Joseph Lanteigne récipiendaire de la Médaille du souverain pour les bénévoles

170612 joseph

Acadie Nouvelle: David CaronJoseph Lanteigne a reçu la Médaille du souverain pour les bénévoles, remis annuellement par le gouverneur général du Canada. Sa candidature a été proposée par Rose-Marie Collin, récipiendaire de la médaille en 2015.

Joseph Lanteigne, de Saint-Léolin, se souvient encore de l’une des premières fois qu’il s’est engagé à fond dans une campagne de financement pour venir en aide à des personnes malades dans sa communauté. Les familles de deux jeunes enfants hospitalisés à Montréal et à Halifax avaient besoin d’un coup de main. En quelques heures, huit bénévoles ont réussi à récolter près de 8000$.

Joseph Lanteigne est reconnu pour son engagement dans la communauté. En avril, il a reçu la Médaille du souverain pour les bénévoles, remis par le gouverneur général du Canada lors d’une cérémonie officielle à Rideau Hall, à Ottawa.

La médaille a pour objectif de reconnaître les réalisations de bénévoles à l’échelle du pays. Cette année, elle a été remise à 46 personnes au Canada.

«Je fais beaucoup de bénévolat, mais je ne m’attends pas nécessairement à recevoir quelque chose en retour. Ça vient du coeur. Je ne m’attendais vraiment pas, qu’un jour, je recevrais une médaille du gouverneur général. Quand j’ai reçu le courriel me disant que mon avait été retenu, j’ai été très ému», dit M.Lanteigne.

Une cérémonie pour lui rendre hommage a eu lieu mercredi après-midi, à son lieu de travail, l’Hôpital de l’Enfant-Jésus de Caraquet. Depuis plusieurs années, il est bénévole pour la campagne annuelle de collecte de fonds de la fondation de l’établissement. Il prépare aussi plusieurs repas pour venir en aide aux personnes malades et leurs familles. Au fil des ans, les événements ont permis de récolter plusieurs milliers de dollars.

«J’ai toujours eu de la compassion pour les gens malades. Je me trouve chanceux. Je suis en santé. Quand t’es malade, t’es vulnérable et ça peut coûter cher. Je me dis que si on peut aider ces personnes, ce n’est pas grand-chose lorsque t’as la santé. Quand on a la santé, on se rend compte qu’on est riche.»

PROPOSÉ PAR SA COLLÈGUE

Sa candidature a été proposée par son amie et ancienne collègue, Rose-Marie Collin, récipiendaire du Prix du gouverneur général pour l’entraide en 2015.

«Joseph fait beaucoup de bénévolat. Il aime beaucoup le monde. (…) Il est un modèle pour la communauté, surtout pour cet établissement (L’Hôpital de l’Enfant-Jésus)», explique-t-elle.

Joseph Lanteigne n’est pas le seul du Nouveau-Brunswick à avoir reçu la Médaille du souverain pour les bénévoles cette année. Elle a aussi été décernée à Donald Lavigne, de Bathurst, un entraîneur de ski de fond depuis 1998 auprès des Jeux olympiques spéciaux.

Son implication a permis à plusieurs jeunes ayant une déficience intellectuelle de faire du sport.

Le travail bénévole de Michael White, également de Bathurst, a également été reconnu par le gouverneur général, notamment pour son travail auprès de la Légion royale canadienne, Scouts Canada et Rencontres du Canada.

«Les soupers-bénéfices ont toujours lieu les fins de semaine ou après les heures de travail. Quand je fais une activité bénévole pour venir en aide à quelqu’un, je le fais avec coeur. Ce que je veux, c’est le succès pour les personnes qu’on aide.»