Fermeture de lits à Edmundston: Madeleine Dubé peu impressionnée

Gilles Duval
Acadie Nouvelle
janv. 29 2016

La critique officielle de l’Opposition en matière de santé, Madeleine Dubé, déplore que l’Hôpital régional d’Edmundston soit le seul établissement du Réseau Vitalité qui a subi une fermeture concrète de lits même si les libéraux disent que la santé sera épargnée des compressions budgétaires provinciales.

 getimage3Madeleine Dubé

La députée d’Edmundston-Madawaska-Centre demande au gouvernement libéral de Brian Gallant de rendre à nouveau disponibles la vingtaine lits fermés récemment à l’hôpital d’Edmundston.

Dans le cadre d’une restructuration provinciale, le Réseau Vitalité a fait part de son intention de fermer 99 lits dans la province, dont environ 25 à l’hôpital d’Edmundston.

Jusqu’à tout récemment, ces lits étaient occupés par des personnes en attente d’une place dans un foyer de soins. Elles ont depuis été transférées dans le nouveau Domaine des Bâtisseurs à Edmundston.

«Une vingtaine de lits ont été libérés et n’ont pas été remis à la disposition des patients. Ils ont même été retirés de l’inventaire. L’hôpital d’Edmundston est le seul établissement jusqu’à présent à avoir vécu des mesures de la rationalisation annoncée par le Réseau Vitalité. Les fermetures ont été effectuées avant et après la promesse de la part des libéraux que la santé allait être épargnée des restrictions budgétaires», a dit la députée Dubé.

Elle croit que le Réseau Vitalité a agi rapidement et sans tenir compte des intentions du gouvernement Gallant.

«Dans les autres hôpitaux, on semble en attente. Pourtant, on a commencé à diminuer le nombre de lits à Edmundston. Nous avons entendu à répétition que le secteur de la santé sera protégé par les libéraux dans le budget. S’ils veulent encore être crédibles et que les gens croient en leur parole, ils doivent ouvrir à nouveau ces lits», a-t-elle ajouté.

Interrogé par l’Acadie Nouvelle à savoir si d’autres hôpitaux ont commencé à fermer des lits, le Réseau Vitalité a plutôt rappelé qu’il s’agit d’une mesure temporaire en attendant la mise en oeuvre de son plan de modernisation.

Un porte-parole a ajouté que la circonstance est exceptionnelle à Edmundston alors que les personnes âgées qui occupaient ces lits ont été transférées progressivement au Domaine des Bâtisseurs.

La députée Dubé comprend mal les explications du Réseau Vitalité.

«Il n’y a que le ministre de la Santé ou le Cabinet qui peuvent ordonner la fermeture de lits et le gouvernement Gallant dit qu’il ne l’a pas demandé encore. S’il doit le faire, le Réseau Vitalité doit attendre l’approbation. Alors je me demande sous quelle autorité il a agi», a poursuivi la députée Dubé.

Elle estime que le système de santé du Nord-Ouest a besoin de ces lits fermés à l’hôpital d’Edmundston.

«J’entends des échos comme quoi, faute de lits, les médecins sont obligés de retourner des gens à la maison alors qu’ils devraient être hospitalisés. Un patient est même arrivé et a été retourné à domicile en ambulance. Du côté de Grand-Sault, on laisse entendre que si une hospitalisation doit être faite, il se peut que ce soit du côté de Fredericton», a-t-elle indiqué.